Fanfic-Art


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Participez dès maintenant au concours de l'été et laissez aller votre imagination ! Ici pour plus d'informations

Partagez | 
 

 TWILIGHT- Starless night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lilwen

Je viens d'arriver, et je vais me montrer !
Je viens d'arriver, et je vais me montrer !
avatar


Féminin
••Age : 25
••Inscription : 13/09/2010

MessageSujet: TWILIGHT- Starless night   Sam 18 Sep - 18:06

Résumé: Dans une course contre la montre, il y a toujours le risque d'arriver trop tard. Bella et Alice sont arrivées trop tard. Sans plus de lumière pour éclairer ses pas dans l'obscurité, Bella retourne chez sa mère, loin de Forks. Mais la fatalité nous rattrape toujours, on peut braver les obstacles, lutter dans une bataille perdue d'avance, mais impossible d'aller contre ses sentiments. Et pourtant, s’il en ressortait quelque chose de positif, à la fin ? JELLA.

/!\ Présent sur Fanfiction.net...



Prologue.

Dans une course contre la montre, il y a toujours le risque d'arriver trop tard. Si Alice ne pensait pas que j'avais une chance de réussir, elle ne m'aurait jamais mise dans cette situation. J'aurais néanmoins voulu avoir encore quelques minutes supplémentaires, une seule minute de plus aurait tout changé. Malheureusement, nous n'avions plus de temps.
- Pourquoi ils sont tous en rouge ? Demandai-je, stressée, en scrutant la foule écarlate qui s'écartait précipitamment sur le chemin de la Porsche.

- C'est le festival de Saint Marcus, répondit Alice d'une voix sombre. Ils commémorent l'expulsion des vampires de la ville. C'est l'emplacement idéal, les Volturi ne le laisseront pas aller jusqu'à se révéler aux humains.

- Il ne reste plus que cinq minutes !

- Je sais, Bella, respire.

Mais, même Alice avait du mal à garder son calme, sa voix dérapa sur le dernier mot. Je ne me donnai pas la peine de m'exécuter. Le moteur grondant et le klaxon hurlant, la Porsche fonçait dans les rues aussi vite qu'elle le pouvait. Cependant, peu importe la vitesse à laquelle nous aillions, j'avais l'impression que ce n'était jamais assez vite. Nous débouchâmes sur une rue large.

- Stop ! Sedersi sul lato ! s'écria un policier en nous faisant signe de nous arrêter.

Alice lâcha un juron mais s’exécuta et je bondis hors de la voiture.

- Je... Je dois aller où ? Lançais-je à Alice, toujours dans l'automobile.

- Sous le clocher. Cours !

Je me ruais dans les rues. Je n'avais aucune idée de ma position, aucune idée de l'emplacement de l'endroit que je cherchais. Fendant la foule, je suivais mon instinct en sentant ma tension augmenter à chaque pas. Je ne pouvais pas échouer... Je refusai d'y penser. Des scénarios tous plus cataclysmiques les uns que les autres défilaient dans ma tête, j’ignorai lequel était le pire. Tous les participants semblaient se diriger vers un point précis, je les doublais et remontai la rue à toute vitesse. Je débouchais sur une place illuminée par le soleil. Devant moi, le clocher se dressait, et semblait me défier avec arrogance. Edward...

Dong ! L'horloge venait de sonner son premier coup. Dire que je n'étais qu'à l'autre bout de la place ! Des centaines d'italiens nous séparaient, et malgré la façon vicieuse dont je me servais pour me frayer un passage dans la foule, l'aiguille allait toujours plus vite que moi. Tous les habitants de Volterra semblaient s'être donné rendez-vous sur la Piazza pour célébrer le départ des vampires de leur ville. Sans savoir que ces vampires étaient toujours là, bien présents dans le dédale des catacombes sous cette citée moyenâgeuse.
Dong ! J'entendis le second coup. Le soleil était presque à son zénith, mon cœur battait à tout rompre. Des jeunes, déjà saouls en début d'après midi, me bousculèrent et je tombai au sol. Le troisième gong retentit. Le temps que je me relève, les trois jeunes avaient disparus dans la foule. Je repris ma course.

Dong ! Dong ! Les quatrièmes et cinquièmes coups ont résonné sans que j'aie parcourus la moitié de la distance qui me séparait d'Edward.
Dong ! Sixième coup de cloche. Des chars colorés traversaient la piazza au son des fanfares et des cris de la foule en délire. Ils s'étiraient sur toute la longueur du cortège. Impossible de passer. Il me faudra remonter le cortège et trouver une ouverture. Le septième coup fit trembler les pavés sous mes pieds tandis que je contournais le char. Au huitième, je passais au travers.

Dong ! Neuvième coup. Je me mis à courir, ignorant la nausée qui me tordait l'estomac pour me concentrer sur le chemin à prendre uniquement. Je fonçais sur un espace qui me semblait dégagé, mais ce côté-là était réservé aux enfants. Ceux-ci ne me prêtaient aucune attention et j'étais entraînée par le mouvement, impuissante.

Dong ! Dixième coup. J'arrivai à me libérer de la masse avec la sensation d'évoluer au ralentis, comme si je visionnais un film diffusé image par image. Onzième coup. La tour apparut enfin, si proche... Je pris une profonde inspiration:

- Edw...

A cet instant, une petite fille me pris par la main, un grand sourire sur le visage, et m'entraîna loin de mon amour. Le dernier gong de l'horloge me vrilla les tympans.
C'était finit.
Revenir en haut Aller en bas
 

TWILIGHT- Starless night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fanfic-Art :: La table d'écriture :: 
Vos sentiments après lecture
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit